Dans le monde des orgues, chaque instrument est unique.
Que de variété dans leurs styles !
Orgue néo-classique, baroque allemand, italien, romantique ou classique français dans la pure tradition de Dom Bedos … Il y a déjà de quoi se délecter de toutes ces nuances respectives.
Que de variété aussi dans les techniques mises en œuvre, au sein d’un même instrument, et encore plus en fonction des manufactures et des époques !
Comme chaque orgue est unique, chaque intervention du facteur d’orgues l’est aussi.

L’entretien des orgues à tuyaux

L’orgue est une machine complexe impliquant de l’air, des mécaniques (pour les claviers et pour la sélection des jeux), des tuyaux etc…
Des matériaux naturels et vivants sont employés, tels le bois et des peaux ; il est normal de l’entretenir et d’effectuer régulièrement de petits réglages.

Les petites réparations et les réglages dans un orgue

Régler un problème de cornement (un son intempestif), de note muette, de jeu ou d’accouplement qui ne fonctionne plus, réparer une petite fuite d’air sur un réservoir, voilà des exemples de petites interventions.
Lorsque la résolution du dysfonctionnement n’implique pas de gros démontage ou de réfection en série en atelier, ces petits entretiens sont en général réalisés à l’occasion d’un accord, ou sur demande si l’orgue n’est plus utilisable pour les offices ou en vue d’un concert.

L’accord des jeux d’anches et l’accord général

Pour tous les orgues disposant de jeux d’anches (comme les jeux de trompette, de hautbois, de cromorne etc …) , il est nécessaire de procéder à un accord, dès que la température a changé par rapport au précédent accord, si l’on souhaite pouvoir profiter pleinement de leur sonorité.
En effet, ces jeux d’anches se désaccordent par rapport au reste des jeux de l’orgue. Cette intervention est nécessaire avant un concert ou un office majeur, ou au moins une fois par an.

L’accord général consiste en un accord de tous les jeux de l’orgue, le gros du travail étant d’accorder les jeux de fonds, et se termine par les jeux d’anches.
Cet accord général est beaucoup plus long que l’accord des anches, et peut durer plusieurs jours selon la taille de l’orgue.
Il redonne de la netteté à l’instrument.

Le relevage d’un orgue

Le relevage est une opération d’entretien qui permet d’assurer la parfaite continuité de service de l’instrument.
On peut le prévoir tous les 20 ans environ.
Lors de cette intervention, il est généralement prévu de déposer la tuyauterie, de dépoussiérer l’orgue et les tuyaux, de réviser les sommiers (notons que si une remise en état profonde des sommiers s’avère nécessaire après démontage, ceci dépasse largement le cadre du relevage), de vérifier et régler si besoin les mécaniques (tirage de notes et de jeux) , de vérifier et réparer d’éventuelles fuites sur les porte-vents et réservoirs, d’effectuer un entretien sur les tuyaux qui le nécessitent, de toute remettre en place, d’égaliser les tuyaux et de terminer par un accord général. Le relevage est une opération d’entretien qui permet d’assurer la parfaite continuité de service de l’instrument.

Fabrication sur-mesure pour votre orgue.

Nous proposons également des réalisations sur-mesure pour compléter ce qui manque à votre orgue. Voici quelques idées de réalisations déjà produites à l’atelier « Les sens du bois ».

Contactez-nous pour entretenir votre orgue sur la Savoie et l’Est de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Les facteurs d’orgues sont prêts au sur-mesure, tout comme chaque instrument est unique !